Règles de valorisation des activités

Gestion de programme
Dans le cas où il y a identité entre l'ED (Ecole Doctorale/Graduate College) et l'EDT (Ecole Doctorale Thématique/Graduate School), ce qui est le cas dans le domaine Histoire, art et archéologie, les règles générales de valorisation des activités doctorales comme activité collective relèvent du Conseil scientifique de l'ED4 « Histoire, art et archéologie » (niveau de la Communauté française).
L’EDT porte le label « Ecole doctorale thématique Histoire, art et archéologie » HISTAR (EDT 56)
On convient de rappeler aux organisateurs les règles d’utilisation du « label » « Ecole doctorale thématique Histoire, art et archéologie HISTAR (EDT 56) » : celui-ci ne peut-être utilisé qu’après approbation d’un membre du Conseil scientifique et dans le cadre des modules validés par le Conseil Scientifique de l’ED4.
Gestion étudiante
Les commissions ou collèges doctoraux de chaque Académie sont chargées de "valider la formation doctorale" de chaque doctorant.
Valorisation des activités
Le conseil scientifique maintient ses recommandations applicables par chaque commission doctorale, suite à la note de janvier 2007 du FNRS (voir procès-verbal de la réunion du CS du 9 mai 2007, à l’ULB).
La formation doit comptabiliser 60 crédits dont les 15 crédits de la formation commune. La Formation commune est organisée par le Conseil Scientifique de l’ED.
Type d'activité DuréeNiveauCréditsObservation
Dans le cadre de l'EDT
Formation commune3 séancesI15obligatoire 1 fois sur la formation
Séminaire en CFB2 hII/III1
Journée d'étude en CFBII/III4
Colloque/Université d'été à l'étrangerII/III5
Présentation d'une communicationII/III5
Article scientifiqueIII5
Livre scientifique à titre de seul auteurIII10
Hors cadre de l'EDT
Encadrement méthodologiqueIIImax 10à partir BAC2
Valorisation des acquis de l'expérience (VAE)IIImax 30

Un article scientifique : 5 ECTS. Ceci correspond au niveau III de la formation doctorale de l’ED4. On précise que les trois dernières catégories d’ECTS peuvent être cumulées et donc valoir 15 ECTS (assistance à un colloque international, présentation d’une communication, publication dans les Actes d’un colloque ou une revue internationaux).

En ce qui concerne les activités organisées par une institution (département, section, faculté) ou une académie et réservées à leurs doctorants, les niveaux I et II étant interacadémiques, le CS de l'ED4 demande que les doctorants inscrits à l'EDT HISTAR puissent valoriser leur participation à des activités organisées par une institution ou une académie, dans le cadre du niveau III de la formation doctorale, celui du portefeuille individuel Pour rappel : l'organisation d'une journée généraliste interne à une institution ne remplace pas l'obligation de la formation commune.

Plutôt qu’encadrement « didactique », il faut indiquer encadrement « méthodologique » : participation à la direction et à l’évaluation de séminaires de recherche ou encadrement de stages de fouilles à partir du Bac 2, pour un maximum de 10 ECTS (niveau III). Le Conseil scientifique suggère de valoriser l’expérience scientifique acquise par les doctorants dans le cadre de leur profession (VAE) pour un maximum de 30 ECTS.

Considérant qu’elles font partie des modalités d’obtention du diplôme et non de la formation, le Conseil scientifique n’est pas favorable à la valorisation des épreuves de confirmation, défense privée et soutenance publique. Néanmoins, le règlement des doctorats dans certaines Universités impose une valorisation de l’épreuve dite de confirmation à 15 ou 20 ECTS. Auquel cas, ces 15 (ou 20) ECTS sont à imputer au Niveau III.